25 février 2006

Cat Power / The greatest

52495
Cat Power
The greatest

On attendait sûrement trop de choses de ce nouvel album de Cat Power. L’écrin était magnifique et promettait beaucoup. Cette pochette d’abord, aux couleurs pétantes avec l’hommage à Mohammed Ali, the greatest. Et cette collaboration à Memphis, avec des pointures de la soul dont certains ont joué avec Booker T & The Mg’s ou Al Green… Le morceau titre en ouverture laisse pourtant augurer du meilleur avec ses délicats accords de piano et les chœurs envoûtants… Mais très vite, les choses se gâtent. Tout ça est très classe, remarquablement joué et enregistré mais la greffe ne prend que trop rarement. Pire, on cherche les vraies bonnes idées de chanson. Les musiciens cachetonnent honorablement et Chan Marshall fait du Cat Power sans une once de la rage rentrée habituelle. Au contraire du dernier Franck Black qui a su réussir la fusion avec les vétérans de la soul, « la rencontre » tant attendue n’aura donc pas lieu. Il faut attendre les deux derniers titres pour que Chan Marshall retrouve un peu de cette sécheresse d’écriture qui lui a toujours permis jusqu’alors d’écrire ses meilleures chansons. « Love & communication »qui clôt l’album hypnotise avec une rythmique plombée digne du meilleur Neil Young. Surtout « Hate », le titre le plus dépouillé du lot, touche enfin la cible avec un simple riff de guitare ressassé jusqu’au malaise : « I hate myself and I want to die ». Chan se lâche enfin… De quoi faire naître pas mal de regrets.

Posté par costello à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cat Power / The greatest

Nouveau commentaire